La démarche solidaire

Le projet

L'association A Terra Verde part sur 3 principes :

 

  1. Le secteur agricole sera une ouverture pour des créations d'emplois (3ème secteur en terme d'offre d'emploi)
  2. Le besoin nouveau pour le "consom-acteur" de connaître l'origine des produits consommés et de privilégier la production locale, entrainant une nette progression du secteur agricole au centre duquel les femmes ont un réel désir de s'investir
  3. L'importance d'assurer l'égalité entre les femmes et les hommes.

La nature même des Jardins de Cocagne permet aux femmes de contribuer pleinement aux différents travaux de production, de conditionnement et de distribution des légumes.

 

Terra Verde s'attache à une recherche constante d'équilibre dans la mixité des publics dans le cadre d'un projet social et solidaire.

 

Les objectifs

  • Permettre aux personnes les plus éloignées de l'emploi, femmes et hommes, de bénéficier d'un contrat de travail avec un accompagnement socio-professionnel
  • Renforcer l'agriculture locale par la production biologique de légumes, de fruits, d'oeufs
  • Créer un lieu d'échanges et de communication entre les adhérants et les jardiniers, un lieu convivial.

Comme toute entreprise, A Terra Verde a des règlements intérieurs et un mode de fonctionnement structuré.

 

Les salariés sont donc soumis aux mêmes droits et devoirs que ceux édictés par le Droit du Travail.

 

Cependant, ils ont l'opportunité de suivre, sans perte d'emploi ni de salaire, des formations professionnelles souvent qualifiantes, et d'assister à des ateliers leur permettant d'acquérir des connaissances indispensables ( remises à niveau, brevet de secourisme, perfectionnement et / ou initiation à des techniques informatiques, sécurité du travail, etc...)

 

Un suivi personnalisé régulier permet d'évaluer tant l'évolution que les besoins des personnes en chantier d'insertion.

 

Lors de ces suivis, on aide la personne à libérer sa parole, émettre des besoins et formuler des projets.

 

On voit donc comment, tout en fonctionnant comme une entreprise normale, le jardin de Cocagne permet et favorise une sortie sur l'emploi stable et durable.

 

On pourrait dire que les chantiers d'insertions sont les seules entreprises qui embauchent pour voir partir leurs salariés !

 

Le projet social du jardin de Cocagne A terra Verde repose avant tout sur la


conviction que la lutte contre l'exlusion est l'affaire de tous, qu'il ne s'agit pas

 

seulement d'insérer des personnes mais de créer une véritable économie

 

solidaire : mobiliser chacun, pour, ensemble,


"cultiver la solidarité"